Nous avons eu la très grande chance d’accueillir à notre siège social de Montréal la légende du design montréalais Jean-Claude Poitras. Les liens unissant le célèbre designer et LE CHÂTEAU remontent aux années 90, alors qu’il a collaboré avec Herschel Segal, fondateur de LE  CHÂTEAU, à la conception d’une collection de vêtements pour hommes pour le détaillant montréalais. Contrairement à aujourd’hui où les collaborations avec les designers et les célébrités sont choses courantes, à l’époque, ce type de partenariat était innovateur et unique en son genre.

JCPoitras_LeChateauJCPoitras_LeChateau2

Au cours de ce dîner intime, Jean-Claude Poitras nous a raconté ses premiers souvenirs relatifs à la mode. Il nous a décrit l’élégance de sa mère et de sa grand-mère, et son admiration pour les jolis ensembles qu’elles portaient pour assister à des événements. Il se rappelle comme il aimait jouer avec leurs chapeaux extravagants, les accompagner dans leurs séances de magasinage et feuilleter leurs magazines de mode. De ces moments est née la passion de Jean-Claude Poitras pour la mode.

Naturellement, son intérêt pour la mode a évolué et il a décidé d’étudier le design de mode à l’École des métiers commerciaux de Montréal. Par la suite, il a ouvert en 1969 son premier atelier nommé Parenthèse, situé dans le Vieux-Montréal. Poitras a créé la gamme Bof!, qui a été sa première collection pour Beverini et Auckie Sanft en 1976. Spectaculaires, audacieuses et androgynes, ses créations étaient révolutionnaires dans l’univers de la mode des années 70. Les vêtements du designer étaient vendus chez les détaillants de luxe Bergdorf Goodman et Neiman Marcus. Son fameux trench a connu une immense popularité au Canada et est devenu son article le plus populaire.

Après avoir étudié la mode, Jean-Claude Poitras a décidé d’étudier le design intérieur. Il décrit sa transition par une citation de Massimo Vignelli : « Si vous pouvez créer une chose, vous pouvez tout créer. » Son expérience en mode a eu une influence sur ses accessoires pour la maison. Il a créé des sculptures d’acier et de papier japonais et a façonné les matières en silhouettes de bustier, évoquant des mannequins. Il travaillait le papier de la même manière que le tissu, et il créait des dessins inspirés de la mode. Le design intérieur était, pour le créateur, une autre façon de jouer avec les couleurs, les proportions et les finis. Tant pour le design intérieur que le design de mode, il dit s’être inspiré des galeries d’art, des musées, du cinéma et d’autres formes d’expressions culturelles, de même que de ses muses : Annie Hall, Audrey Hepburn et Ulla Moreland.

Au fil des ans, Poitras s’est mérité le Fil d’Or à Monte-Carlo en 1989 et le titre de designer de l’année ELLE en 1991. De plus, il a, en collaboration avec Arthur Sanft, fondé la Fashion Société Design. Son succès ne s’est pas démenti, alors qu’il s’est vu décerner l’Ordre du Canada en 1995 et l’Ordre national du Québec en 1996. Il a également reçu le prix Griffe d’or soulignant ses réalisations exceptionnelles. Et pour ajouter à cette liste impressionnante, nous lui avons décerné notre Certificat d’excellence LE CHÂTEAU. Aujourd’hui, le designer tient une chronique portant sur la mode et le design dans le quotidien Le Devoir et fait avec enthousiasme la promotion de la mode au Québec.

Notre invité nous a affirmé que les facteurs déterminants de son succès ont été sa passion, sa détermination et son originalité.

Photo : Jean-Claude Poitras (à gauche), en compagnie de Franco Rocchi, vice-président directeur de LE CHÂTEAU. 

Body1