UN MOMENT AVEC L’ATHLÈTE PARALYMPIQUE PHILIPPE BÉDARD

Philippe1

Se préparant présentement aux prochains Jeux paralympiques de Rio 2016, le Québécois Philippe Bédard, champion de tennis en fauteuil roulant, est prêt à nous inspirer une fois de plus.

Ayant commencé à jouer au tennis en fauteuil roulant en 2009 à l’âge de 27 ans, il a su immédiatement qu’il avait trouvé sa passion. En 2015, il a marqué, avec Joel Dembe, l’histoire du tennis en fauteuil roulant au Canada, en décrochant la médaille de bronze en double aux Jeux parapanaméricains de 2015 à Toronto. C’était la toute première médaille canadienne à une compétition majeure de tennis en fauteuil roulant.

Ayant participé aux Jeux paralympiques de Londres en 2012 et ayant atteint le deuxième round, Philippe est maintenant classé 43e au monde, et a déjà remporté des titres de l’ITF cette année à Porto Rico, Niagara Falls (Ontario) et Windsor (Ontario).

LC: Racontez-nous comment vous avez commencé à jouer au tennis.

PB: Je suis déménagé à L’Île-des-Soeurs il y a presque neuf ans. Je passais devant le club de tennis, et ma blonde m’a dit : « Va voir si le tennis en fauteuil ça existe ».

PB: Le directeur du club m’a organisé une pratique au Centre National avec un coach spécialisé. Et le reste…

LC: Avez-vous un rituel que vous faites avant d’aller sur le court?

PB: Oui, bien sûr, pour moi, c’est la musique qui m’inspire et qui me met en « Beast mod ».

LC: Quelle a été la plus importante réalisation de votre carrière sportive jusqu’à présent? Quel est le prochain but important que vous vous êtes fixé?

PB: Mes trois principales réalisations : 2 Jeux paralympiques, et une médaille aux Jeux Parapanaméricains de Toronto en 2015. Prochain but : une bonne performance aux Jeux de Rio et un 4e titre canadien d’affilée.

LC: À quoi avez-vous le plus hâte aux Jeux paralympiques de cette année à Rio?

PB: À la cérémonie d’ouverture.

LC: Qu’est-ce qui vous inspire et vous motive dans votre vie de tous les jours?

PB: Les gens qui veulent changer les choses, qui foncent dans la vie. Les gens qui ont la joie de vivre.

LC: En tant que Montréalais, qu’est-ce que ça vous fait de représenter le Canada à votre deuxième participation aux Jeux paralympiques? Comment a été votre expérience lors de vos premiers jeux à Londres en 2012?

PB: Pour moi, c’est tout un exploit de participer aux Jeux de Rio, bien plus qu’en 2012, pour de nombreuses raisons. C’est également tout un honneur de représenter mon pays aux Jeux paralympiques. J’ai eu une extraordinaire expérience aux Jeux de Londres. Ç’a été des jeux mémorables. Je vais m’en souvenir toute ma vie.

LC: Mile-End, Plateau ou Vieux-Montréal?

PB: Plateau

LC: À part Montréal, quelle est votre ville préférée au Canada?

PB: Vancouver, sans hésitation.

LC: Lorsque vous faites vos bagages pour aller aux Jeux paralympiques, quel est l’article qu’on serait bien surpris de vous voir mettre dans vos valises?

Ma bouilloire, mon sencha de Camellia Sinensis et mon chocolat noir

LC: Quel est le premier site web que vous visitez le matin?

PB: La Presse

LC: Quelle est la dernière chanson que vous avez écoutée sur votre téléphone?

PB: Temple of the dog: Hunger Strike

Suivez Philippe sur Facebook et joignez-vous à nous pour l’encourager à Rio 2016 cet été!